A nos Futurs Conducteurs et Conductrices, 

 

Après plusieurs mois de concertation dans le cadre du Conseil supérieur de l'éducation routière, un consensus aura permis de définir l'ensemble des critères retenus dans le cadre du label " qualité des formations au sein des écoles de conduite" créé par arrêté du 26 février 2018.

Ce label décline l'ensemble des critères de qualité définis par le décret num 2015-790 du 30 juin 2015 relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue à savoir :

  1. L'identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé ;
  2. L'adaptation des dispositifs d'accueil, de suivi pédagogique et d'évaluation aux publics de stagiaires ;
  3. L'adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d'encadrement à l'offre de formation ;
  4. La qualification professionnelle et la formation continue des personnels chargés des formations ;
  5. Les conditions d'information du public sur l'offre de formation, ses délais d'accès et les résultats obtenus ;
  6. La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires.

Ce label atteste de la qualité des formations à la conduite des véhicules terrestres à moteur et à la sécurité routière dispensés dispensés au sein des écoles de conduite et associations agréées pour devenir un conducteur responsable, respectueux des autres et de l'environnement.

Nous avons choisi de vous présenter tous les critéres de ce label, en toute transparence. 

    1.Identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé

 1.1 l'évaluation initiale

permis B

 1.2 Garanties Financières annuelle

Voir l'attestation de garantie à jour.

 1.3 Programmes de formation

permis B  Post permis B

 1.4 Horaires des cours ééoriques

Voir les horaires des bureaux d'accueil et de nos salles de code

 1.5 le rendez-vous post permis pour les conducteurs novice

        permis B   

      2.L'adaptation des dispositifs d'accueil, de suivi pédagogique et d'évaluation aux publics de stagiaires

2.1 Proposition chiffrée et détaillée par formation

Voici quelques exemples de contrat de formation prenant en compte le résultat de l'évaluation initiale:

2.2 Les enjeux de la formation PRÉParatoire à l'examen du permis de conduire, son déroulement et les conditions de passage des épreuves de l'examen

permis B  

2.3 Le reglement intérieur

2.4 Consulter sa fiche de suivi 

A tout moment de votre formation, vous pouvez faire la demande de votre suivi ééorique (planning des leçons, courbe d'évolution et résultats) mais également de votre suivi pratique par le biais de votre fiche de suivi.( voir critère 2.5)

Voici 2 exemples de suivi ééorique (ETG):

1er exemple:

2eme exemple:

5.1 La conduite accompagnée

Aussi appelée Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC), la conduite accompagnée est un dispositif qui permet aux jeunes de mieux se préparer à l'examen du permis de conduire grâce à davantage de pratique au volant. La conduite accompagnée permet également aux jeunes de bénéficier d'autres avantages notamment au niveau de l'assurance auto.

Qui est concerné par la conduite accompagnée ?

Alors que ce dispositif d'apprentissage permet un taux de réussite du premier coup de 70 % au permis de conduire (contre seulement 1 chance sur 2 via l'apprentissage classique), chaque année, 200 000 jeunes obtiennent leur permis grâce à l'AAC, soit 30 % des candidats selon les chiffres de l'association prévention routière.

Cette formation est accessible à partir de 16 ans mais l'élève ne peut passer l'examen du permis de conduire qu'à partir de ses 18 ans. Il faut bien sur s'être inscrit dans une auto-école. En ce qui concerne le ou les accompagnateur(s), ce dernier doit être titulaire du permis de conduire depuis au moins 5 ans, être vierge de tout délit routier (pas d'alcool au volant ou pas d'excès de vitesse par exemple) et doit avoir obtenu l'accord de son assureur pour jouer ce rôle.

Durant cette période, l'accompagnateur doit ajouter une extension de garantie pour son véhicule utilisé par l'apprenti conducteur.

La conduite accompagnée, par étape

Avant de sauter le pas avec un accompagnateur expérimenté, l'élève doit passer par une formation initiale en auto-école, mêlant au moins 20 heures de cours de conduite ainsi que l'obtention du code de la route. Lors de la conduite accompagnée, l'élève doit parcourir au moins 3 000 kilomètres sur 1 an.

L'accompagnateur comme l'élève ne sont pas abandonnés à leur sort, l'auto-école restant en contact tout au long du dispositif. Trois rendez-vous d'une durée totale de 8 heures sont organisés :

Rendez-vous 1 : préparation du ou des accompagnateurs, durant la formation initiale

Rendez-vous 2 : entre 4 et 6 mois après la formation initiale (et donc le début de l'AAC)

Rendez-vous 3 : quand les 3 000 kilomètres ont été parcourus

Permis en poche : pourquoi préférer la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est "tout bénéfique" pour le jeune qui apprend à conduire.

Avantages sur la route

Une fois le permis en poche, le jeune conducteur ayant effectué la conduite accompagnée aura une période probatoire plus courte qu'un jeune ayant obtenu son permis par voie classique : respectivement, 2 ans contre 3. Cette période sera concrétisée par l'apposition d'un disque A visible à l'arrière de son véhicule.

Pour le cumul des points du permis, là encore les jeunes conducteurs qui sont passés par l'AAC sont favorisés. Ils partent à 6 points mais pour atteindre les 12 points complets, ils cumuleront 3 points chaque année pendant 2 ans (la filière classique cumulera 2 points chaque année pendant 3 ans).

Autre avantage non négligeable : les conducteurs qui ont fait la conduite accompagnée ont 4 fois moins d'accidents que les autres. Des résultats liés à l'évidence par une pratique bien plus intensive du volant que la filière classique.

Avantages sur la route

Mais les avantages ne s'arrêtent pas qu'à la pratique sur la route. Les jeunes conducteurs ayant obtenu leur permis via l'AAC se voient également récompensés par la confiance de leur assureur.

Les compagnies d'assurance témoignent de leur confiance par une surprime moins importante que celle imposée aux autres jeunes conducteurs. Cette dernière est réduite à 50 % la première année de conduite, puis à 25 % la seconde. Sans aucun accident durant la période probatoire, la surprime disparaît dès la troisième année. Avis aux parents : n'ayez crainte car votre propre prime d'assurance n'augmentera pas, même si votre enfant qui a fait l'AAC est déclaré sur votre véhicule. Face au succès de ce dispositif, le gouvernement projette de toucher la moitié des candidats au permis.

La conduite supervisée.

La conduite supervisée est l’équivalent de la conduite accompagnée pour les personnes âgées de plus de 18 ans.

La conduite supervisée permet aux adultes âgés de plus de 18 ans d’accéder à la conduite accompagnée, c’est-à -dire de conduire sans permis en compagnie d’un accompagnateur.

Elle est réservée aux personnes qui passent le permis B. La conduite supervisée permet à celles et à ceux qui ont échoué lors de l’examen pratique du permis B de mieux préparer la prochaine présentation à l’épreuve.

Attention à ne pas confondre conduite supervisée, conduite encadrée et conduite accompagnée. Ce n’est pas la même chose !

La conduite supervisée est accessible dès l’âge de 18 ans. Pour pouvoir en bénéficier, vous devez être inscrit dans une auto-école et avoir passé le code.

Avant de pouvoir commencer la conduite supervisée proprement dite, il est obligatoire de suivre une formation initiale de 20 heures de conduite auprès de votre auto-école. A la fin de la formation, votre auto-école vous délivre une attestation de fin de formation (AFFI).

Remarque : si vous avez tenté le permis B et avez échoué à l’examen de la conduite, vous n’avez pas besoin de réaliser cette formation initiale de 20 heures. En effet, vous avez déjà passé les 20 heures de conduite minimum. Il vous suffit de demander une autorisation à votre moniteur.

L’accompagnateur doit être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans, sans interruption (suspension ou annulation). Il possible d’avoir plusieurs accompagnateurs.

Un autocollant ou un magnet « conduite accompagnée » doit figurer à l’arrière gauche du véhicule utilisé. Un livret d’apprentissage vous est remis par l’auto-école.

Ce livret enregistre l’évolution de la conduite supervisée (le nombre de kilomètres effectués notamment). Vous devez l’avoir avec vous en cas de contrôle routier.

Les limites de vitesse en conduite supervisée sont les suivantes :

Sur les autoroutes :

  •   -110 km/h au lieu de 130 km/h ou 100 km/h au lieu de 110 km/h
  •   -80 km/h sur les autres routes
  •   -50 km/h en agglomération

Avant de pouvoir commencer la formation pratique, le candidat doit avoir obtenu un accord préalable de la part de l’assureur du véhicule utilisé.

1 rendez-vous entre le formateur, l’élève et l’accompagnateur doit obligatoirement être réalisé avant de commencer la conduite supervisée.

AVANTAGES:

La conduite supervisée permet :

  •   -D’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ;
  •   -D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel.

5.2 Valorisation des piste moto

FORMATIONS AUX CATEGORIES AM,A2 DU PERMIS DE CONDUIRE ET POUR LA CONDUITE DES VEHICULES DE CATEGORIES L5e

Pour vous permettre d'évoluer dans les meilleurs conditions pour votre formation moto, nous avons un espace composés d'une piste rapide et d'une piste lentes mis à notre disposition à environ 15 minutes de l'auto école.

Elle est située à joinville le pont à l'adresse suivante :

97 boulevards de polangis

94340 Joinville le pont

Elle est partagée avec quelque autres auto écoles. Un parking y également à notre disposition.

Les séances sont de 2 heures consécutives minimum avec équipement homologué obligatoires.

Chaque élève a sa disposition une moto. Nous possédons des kawasaki très récente et d'un scooter.

Ben Moussa Meroine est le reponsable du pôle 2 roues, si vous souhaitez plus de précisions vous pouvez le joindre au 06.28.63.93.03.